Compte-rendu du FRAC

Catégorie : CDI
Publié le mercredi 20 mars 2013 10:09
Écrit par Sophie JOUANIN
Affichages : 1696

Compte-rendu du FRAC

Le Fonds Régional d'Art Contemporain (FRAC) est présent dans chaque région de France. Il réalise des actions pour la diffusion de l'art, son but est de constituer une collection d'œuvres contemporaines et de montrer ces œuvres dans la région ; nous pouvons en observer trois dans notre collège.

La première œuvre est un papier peint de Claude Closky, elle date de 1997. Il reprend le principe de la comptine marabout et s'inscrit dans le mouvement des Loolipos, qui regroupait des artistes aimant jouer avec la langue et les mots tel que George Perec, auteur de La Disparition. Claude Closky a également crée un livre d'artiste appelé Mon Catalogue. A l'intérieur sont classés, rangés, comptés, répertoriés des objets du quotidien.

Le groupe d'artistes Présence Ponchounette voit aussi son œuvre Dans chien il y a niche et dans Homme il y a HLM exposée au collège. A l'intérieur de cette niche on peut observer un tapis, un lustre et des faux tableaux de Jackson Pollock qui est un artiste très connu. Or le titre met en relation la niche (qui est un anagramme de chien, ce qui suppose que celui-ci est à sa place dans une niche) à un HLM. Cette œuvre est donc une critique de la société, puisque une niche semble mieux meublée qu'un HLM. Présence Ponchaunette a beaucoup travaillé sur le bon goût et le goût populaire, on retrouve souvent dans les œuvres de ce groupe une critique du social et de l'art comme c'est le cas ici.

Pour finir une photo du célèbre artiste Jeff Koons est elle aussi accrochée. Elle fait normalement partie d'un ensemble de quatre images qui partant chacune le nom d'une revue d'Art américaine ; celle-ci se nomme Art Forum. Ces quatre images ont été créées pour une de ses expositions : Banality.
Jeff Koons se met souvent très en avant dans son travail ; il n'est pas rare de le voir apparaître en position avantageuse dans ses œuvres. Ici, il semble être un instituteur apprécié de ses élèves comme on le devine grâce aux nombreux doigts levés. Seulement son sourire et les slogans provocateurs écrits au tableau prouvent qu'il est en train de pervertir ces enfants, que son pouvoir sur eux est total.
Jeff Koons est également connu pour son goût de la provocation : une de ses expositions avait été contestée à Versailles car il avait accroché un homard géant au plafond. Une autre de ses œuvres représente Micheal Jackson allongé en costume doré sur une chaise longue, un singe sur l'épaule.

Ces œuvres sont temporairement exposées au collège Aliénor d'Aquitaine, mais elles seront bientôt retirées et montrées ailleurs, afin que le FRAC continue de diffuser l'art contemporain en Aquitaine.

Gabrielle Pozzo di Borgo
élève de 3ème 2